4 mai 2007

Seguela : les raisons secretes d'un abandon

Pures spéculations de ma part, les hypothèses que je formule ici devant vous sont à prendre avec recul.

"On ne vote pas contre, on vote pour"
Je ne serais pas choqué qu'elle est envoyé paître Seguela et ses conseils, le lendemain du premier tour. Malgré ses apparences de bonne mère de famille, tous ses proches la décrive comme une personne autoritaire et n'en faisant qu'à sa tête.
En tant que publicitaire, je lui aurais rappelé cette phrase : "On ne vote pas contre, on vote pour", une image positive étant plus favorable que l'inverse.

Et la positivité de cette petite phrase est lourde de sens : Ségolène s'est construite en opposition avec son parti, constitué principalement de mammouth qu'elle dénigrait constament. Ce fut la première étape pour acquérir une légitimité. En rupture avec les anciens codes. Puis seconde phase, lorsque qu'elle baisse dans les sondages, elle constitue un directoire avec les dits mammouth... où se situe la cohérence...
Troisième phase, elle s'oppose à Bayrou : pourquoi lui proposer un poste ensuite?
Toute la négativité qu'elle dégage, notamment lors du débat, et malgré les avis favorables de tous les commentateurs politiques, semble aujourd'hui se retourner contre elle.
Dans un france qui doute et se contracte, l'espoir qui suscite Sarko semble plébiscité par une majorité de français au vu des derniers sondages.
A parler de sarkorzy, elle ne parle pas de son programme. erreur qu'il ne commet pas en proposant ses solutions.

"Mieux vaut un avis négatif, que pas d'avis du tout : au moins on parle de vous !"
Un jour, au cours de ma vie professionnel, dans l'une des boites dans laquelle je bossais, un article est paru sur la mauvaise qualité de nos services, principalement en lenteur.
En arrivant au bureau, j'en informe de suite notre DG qui avec un grand sourire me répond :
"je sais et nous avons déjà pris les mesures necessaires "... constatant mon air désoeuvré, il poursuit : " Nous avons coupé tous les traitements batch et sauvegardes pour la journée."
Le lendemain, il me demande les stat de VU avec un grand sourire et sur de lui. Nous avions effectivement tripplé notre audience. C'est là qu'il m'a sorti : "Mieux vaut un avis négatif, que pas d'avis du tout : au moins on parle de vous !"
Ici, nous sommes un peu dans le même cadre : elle parle de lui, les journaux la relaient, et Sarko parle de lui. En fait, tout le monde parle de Sarko.
Et ca, Seguela savait qu'avec une telle stratégie, elle ne pouvait l'emporter.

"C'est ceux qui en parle le plus, qui en mange le moins"
Avec tous ses débats participatifs, pourquoi n'a t'elle pas écouté au moins son entourage?
Etait t-elle vraiment à l'écoute ou à la peche aux arguments?
Pourquoi tout le monde dit qu'elle n'en fait qu'à sa tête?
Simplement parce qu'elle n'a pas de stratégie claire, pas de vision, qu'elle dérive au gré des vents et des courants.

Et tout cela réunit, pour un publicitaire de renom tel que Seguela, n'a pas pu passer à l'As.

Bon, mais que faut-il penser du slogan "La france Ensemble"?

2 commentaires:

Philibert Pomerolles a dit…

Salut Urc,
C'est quoi le rapport avec le e-commerce ? En tout cas, maintenant, je connais tes opinions politiques... Ah haaa !

mcru a dit…

Aucun rapport je te l'accorde : juste une analyse à 2 balles ;)

D'un point de vue plus large, la communication : mieux vaut parler du redemarage de Boo, que de rien dire. Malgré son lourd passé, les racheteurs du NDD connaissent la portée évementielle d'un tel rachat pour relancer une nouvelle activité.