14 nov. 2007

Vos plannings

Toujours prévoir plus de temps que prévu, surtout si certaines tâches ne sont pas de votre ressort et encore plus s'il y a plusieurs intervenants en chaine parallèle.
Pour l'exemple, tout le monde convenait qu'il fallait en général 10 à 15 jours au CFE et au greffes pour réaliser toutes leurs démarches administratives.
Je me suis bordé en prenant un avocat (histoire de pas prendre de risques).
Résultat : presque un mois d'attente.
Signature des prospects en attente, envoi des factures idems... et le temps passe.

En revanche les premières factures à payer, elles, ne se font pas attendre.
Du coup certaines relations avec certains fournisseurs se tendent et ça c'est pas bon.
Appelez les et expliquer leur la situation : ils seront beaucoup plus compréhensif.

En dehors de cette parenthèse,
je ne parle pas du Business plan qui du coup prend du plomb dans l'aile. Tout était prévu au millimètre et au fil des retards, on arrive à un mois de décalage, puis deux... et on arrive à une période charnière...
Donc prévoyez large, ne pas hésitez à faire X2 sur certaines tâches, surtout si l'action ne dépend plus de vous ;)

@ bientôt

3 commentaires:

Jean-Marc Fontaine a dit…

Avec du recul je dirais même qu'il faut multiplier par 3. :)

rlg a dit…

Effectivement les démarches peuvent déborder et mettre un poids de risque élevé sur les tâches que l'on ne maitrise pas est primordial.

Ensuite, en ce qui concerne le business plan, je dirais que si tu débordes trop de ton planning, c'est que les risques ont été sous estimés. Un BP doit être validé par plusieurs personnes afin de coller au mieux à la réalité. généralement il faut prévoir 3 scénarios : pessimiste, optimiste et prévu. Il faut que dans le pire des cas, le planning colle au pessimiste... Sinon cela ne sent pas bon.

Pour ce qui est de la relation avec les fournisseurs: effectivement il faut du dialogue. C'est gagnant/gagnant pour tout le monde car cela laisse présager une collaboration à moyen ou long terme. Il faut eviter le "one shot"...

mcru a dit…

@ RLG => on sous estime toujours les délais dans un business plan. On connait, 6 mois à l'avance, 12 mois à l'avance le temps de réalisation d'une tâche. En revanche, ce que l'on ne maîtrise pas se sont les plannings fournisseurs à 6 ou 12 mois. C'est pour cela que je conseille de X par 2, voir comme le dit jean marc, par 3 certains délais de réalisation.

Le pessimisme d'un BP ne prend en compte en général que la non réalisation d'objectifs commerciaux (un taux de transformation plus bas, des prix de ventes moyens plus bas que prévu, ou un délai de signature client plus long que prévu). Mais on ne prévoit pas qu'une tache réalisable en 1 heure, soit executée au bout de 2 mois. Cela dépend à la fois des fournisseurs tiers, de la disponibilité de clients ou de nos propres fournisseurs à un instant T. C'est donc imprévisible, même dans le plus beau des business plan. Donc le planning n'est que virtuel dans le Business plan. Ce ne peut être qu'une ébauche.

Comment pourrais-tu prévoir que lors d'une augmentation de capital, que la banque de l'un de tes nouveaux actionnaires prennent 3 semaines à réaliser l'opération de virement des fonds parce que cet actionnaire souhaite le faire avec son PEA? Comment prévoir que le greffe du tribunal de commerce qui met en général 10 à 15 jours pour enregistrer les documents légaux mette 4 semaines? comment prévoir l'imprévisible?

Pour chacune des tâches, un facteur "chaos" est à prendre en compte pour ne pas qu'il devienne un facteur KO ;)